• hírek, aktualitások, információk

    Nos actualités

  • Une concurrence de plus en plus aiguë, des consommateurs de plus en plus conscients

    HAJDU s’est préparé au changement de la législation et contribue en permanence à une meilleure information des consommateurs

  • hírek, aktualitások, információk

    Recherche

  • Kérem ajdon meg egy keresőszót FR.

Des informations utiles

FAQ Aide

Une concurrence de plus en plus aiguë, des consommateurs de plus en plus conscients

2015. février 09


HAJDU s’est préparé au changement de la législation et contribue en permanence à une meilleure information des consommateurs
En 2013 la Commission européenne a fixé un délai de grâce de deux ans aux fabricants des chauffe-eau et des ballons d’eau chaude pour réduire la consommation en énergie de ces appareils et pour introduire l’étiquette-énergie, à partir de 2015 dans un premier temps, avec application d’une rigueur progressive jusqu’en 2019. La directive européenne, comme il est notoire, a déterminé l’objectif de réduire la consommation d’énergie de 20 %, une contribution de 25 % des produits évoqués ci-dessus est attendue pour arriver à ces fins. Pour ce faire, dans un contexte de concurrence sur les marchés de plus en plus aiguë et, il est vrai, au prix de frais considérables, les fabricants s’efforcent tout de même de développer de nouveaux appareils innovants efficaces en énergie.

Ceux qui développent s’en sortent mieux
L’offre actuelle en Hongrie montre une dispersion importante pour ces produits sur le plan de l’efficacité du chauffage de l’eau, de la performance sonore et des pertes liées aux temps d’arrêt. La jurisprudence encourage les acteurs du marché par les moyens de la contrainte et de la restriction permanente : une partie des fabricants sera confrontée en effet dès l’année prochaine au fait que leurs appareils inefficaces, consommateurs d’énergie seront retirés du marché.
HAJDU, en tant que fabricant responsable, est engagé dans l’information des commerçants et des consommateurs, dans le développement permanent des produits. Ainsi, ses produits ne seront pas concernés par la rigueur de la législation pendant plusieurs années. Parmi les acteurs de la branche ceux qui développeront plus rapidement, de manière plus efficace sur le plan des coûts et ceux qui maintiendront leurs produits à un prix convenable pendant la période de préparation marqueront des points. En revanche, les acteurs qui ne seront pas à la hauteur se verront écartés du marché. La concurrence de plus en plus aiguë transformera les parts du marché des fabricants, et cela dans la proportion de l’exclusion des produits – qui interviendra sur la base des dispositions législatives mentionnées plus haut – de chacun des acteurs du marché et selon l’évolution des préférences des consommateurs dans lesquelles le rapport qualité prix est prioritaire et déterminant. Pour le consommateur cela signifie que, grâce au développement permanent de produits, les spécifications techniques, le design des produits sont en constante évolution, des articles de plus en plus intelligents, écologiques et d’une grande convivialité voient le jour. L’utilisateur final qui se familiarise avec le nouveau système d’étiquette-énergie et est prêt à privilégier le produit le plus efficace du point de vue de l’énergie en fonction de ces indications économisera des sommes d’argent considérables. Ainsi, les consommateurs conscients des habitations neuves et des nouvelles entreprises réduiront la charge sur l’environnement tout en apportant une solution adaptée à l’approvisionnement en eau chaude de la maison, à son système de chauffage, voire de climatisation.

Des pictogrammes pour s’orienter
Les indications des nouveaux systèmes d’eau chaude et de chauffage sont les pictogrammes ayant la même signification pour chacun. Le consommateur doit prendre en compte trois indications principales : la première est la classe d'efficacité énergétique du chauffage de l’eau de l'appareil. Le chauffe-eau à pompe à chaleur peut bénéficier de la classe « A » (efficacité énergétique : 75 à 85 %). Si ce chauffe-eau est relié à un système solaire, il sera classé « A++» (150 à 170 %). Le chauffe-eau électrique de puissance moyenne (35 à 40 %) qui se trouve sur le marché sera classé dans la catégorie « C ».
Le deuxième point de repère essentiel pour le consommateur est la consommation annuelle d’un appareil donné en énergie électrique, indiquée en kWh ou gigajoule sur l’étiquette. L’utilisateur final peut facilement calculer le rendement moyen d’un appareil plus coûteux mais énergétiquement plus efficace. A titre d’exemple : une différence de 250 kWh entre deux produits représente, aux prix actuels, une économie de dix mille forints.
La troisième indication importante concerne la capacité de fourniture d’énergie du produit. En fonction de la taille, de la puissance de chauffage et du degré de température du chauffage des chauffe-eau, l’étiquette-énergie indique des nouvelles classes « S », « M »,      « L », « XL », « XXL » utilisées dans l’industrie de l’habillement. Le numérotage de   « S » au « XXL » caractérise la puissance du chauffe-eau allant de la fourniture d’énergie la plus petite vers la fourniture d’énergie plus importante, pour plafonner à « 3XL ».
Grâce aux subventions européennes qui s’annoncent considérables, la sortie de produits fonctionnant à différentes énergies renouvelables est prévue. Les appareils favorisant l’utilisation des énergies gratuites comme l’énergie solaire, l’énergie géothermique (chauffe-eau à pompe à chaleur, systèmes solaires, chauffe-eau économes en énergie) représentent une période de rendement de plus en plus courte, de 3 à 4 ans.